2 façons de concevoir une maison à toit terrasse

La maison à toit terrasse se décline en deux versions : à vous de voir celle qui sera la plus adaptée à vos besoins. En mode toit plat accessible ou inaccessible, tout dépend de vos envies et de votre budget. Petitemaisonbois.com fait le point sur ce type d’aménagement.

La maison à toit terrasse accessible

Comme son nom l’indique, ce type de toit permet de profiter pleinement de votre extérieur puisque vous allez pouvoir investir votre terrasse de toit au maximum.

En effet, avec un accès rendu possible par un escalier ainsi que la sécurisation du périmètre grâce à des garde-corps (rambardes), la maison à toit plat est un habitat qui permet une optimisation de l’espace dans ce qui se fait de mieux avec nos techniques modernes. C’est un lieu de vie contemporain dans son approche qui autorise un usage intérieur et extérieur, bien appréciable.

Ainsi, avec un toit terrasse, vous ajoutez à votre maison une zone profitable en extérieur.

Au niveau des caractéristiques, si l’on parle de « toit plat », il ne l’est pourtant pas totalement puisqu’il est incliné à au moins 2 degrés (et peut même monter jusqu’à 10 degrés). Le revêtement sera celui de votre choix mais il est conseillé d’en poser un car du fait de son accessibilité, votre toit terrasse va connaître de petits chocs répétés qui vont altérer la couche du toit. Il faut qu’il soit protégé des impacts de chaises qui bougent sur votre poids, par exemple…

À noter que vous devez impérativement penser à l’évacuation des eaux de pluie en amont ; de la même manière, vous devez aussi estimer le poids que la dalle devra supporter afin d’obtenir un toit plat en adéquation avec vos besoins et surtout pour éviter les mauvaises surprises. Vous comprenez donc qu’il est nécessaire de passer par un professionnel si vous avez ce type de projet en tête.   C’est votre garantie pour obtenir un toit terrasse de qualité, capable de s’inscrire sur le long terme.

Budget : comptez 100 € / m².

La maison à toit terrasse non accessible

-> Un toit nu

Si dans le cas de figure précédent, le toit était considéré comme une pièce supplémentaire où se relaxer, manger ou encore lire, avec un toit terrasse non accessible a seulement un usage esthétique.

Il peut rester nu. En le mariant à un dôme ou à une fenêtre de toit, il permettra d’amener plus de luminosité à votre  intérieur : cela s’apparentera à un puits de lumière venant d’en haut pour un effet éblouissant. Si, en plus vous possédez de grandes baies coulissantes dans vos pièces comme des baies vitrées à quatre vantaux, l’effet sera amplifié. Vous obtiendrez alors un endroit lumineux, agréable pour le moral.

Budget d’un toit plat inaccessible : 70 € / m².

-> Version toiture avec végétaux

Si vous rêvez d’avoir de la végétation sur votre toit, il existe la possibilité de créer une toiture végétalisée. Elle demandera peu de soins et nécessitera un accès limité au toit terrasse. L’avantage est que ce type d’aménagement met en place une excellente isolation thermique. C’est également un atout pour l’aspect esthétique de l’ensemble, les végétaux conférant au toit de jolies couleurs.

L’été, une toiture végétalisée va permettre de conserver une température décente à l’intérieur  et l’hiver, la maison sera préservée du grand froid.

Les atouts de la version végétale :

– facilité de mise en œuvre

– coût avantageux

– nécessite peu d’entretien (2 à 3 fois par an)

– isolation thermique renforcée

De plus, la dalle n’a pas à supporter un poids trop lourd.

La toiture végétalisée s’érige ainsi en alliée pour mettre en place une maison écologique, économique et contemporaine.

Budget : 60 € / m² de toit végétal + le coût d’un toit terrasse.

Attention : même si le toit plat reste non accessible, il faut qu’il soit impeccablement étanche. N’oubliez pas ce point essentiel lors du projet d’aménagement.

La maison à toit terrasse a de quoi séduire…

Par | 2017-08-16T10:42:58+00:00 2 mai 2017|Catégories : Trucs et astuces pour la maison bois|

Laisser un commentaire