La construction bois, un avenir prometteur

Si le marché de la construction bois a stagné sans jamais vraiment décoller, les analystes s’accordent enfin à le dire : son avenir est radieux. Grâce aux évolutions des règlementations et aux progrès réalisés depuis des décennies, le marché du bois, jusqu’alors intimiste, va connaître une reconnaissance à plus grande échelle.

Quel constat pour la construction bois ?

À l’heure actuelle, on note diverses caractéristiques propres à la construction bois. Notamment, elle :

– reste fortement ancrée dans certaines régions comme l’Est de la France ou la Nouvelle Aquitaine ;

– concerne des projets de petites envergures, rarement de gros chantiers ; on la retrouve notamment dans des cas d’extensions latérales ou de surélévations de bâti existant.

Mais tout ceci devrait changer dans les années à venir, notamment parce que les nouvelles réglementations vont amener progressivement les constructeurs à se poser les bonnes questions. Le bois s’érigera alors comme une évidence.

La construction bois, seule capable de répondre aux problématiques environnementales

1. Le label E+C-

Avec l’apparition du label E+C-, l’heure est à la prise de conscience et au changement. En effet, ce label a été créé afin de contribuer à la lutte contre le changement climatique pour les constructions neuves. Il s’agit de valoriser les bâtiments dits « passifs ». Le but ? Diminuer au maximum leur empreinte carbone donc l’appellation E+ (pour énergie +) et C- (pour moins de carbone).

Le bois demeure le seul matériau capable de stocker le dioxyde de carbone non seulement il l’emprisonne mais surtout il n’en émet pas.

2. Une isolation thermique efficace naturellement

Le bois est, par essence, fortement isolant. Il l’est nettement plus que le béton, par exemple. De ce fait, la construction bois nécessite moins de chauffage en hiver qu’une maison traditionnelle. Une température confortable peut être maintenue en permanence sans faire appel aux radiateurs. Résultat : un bilan énergétique revu à la baisse.

3. Le préfabrication se généralise

Avec la possibilité de préfabriquer l’ossature bois en usine, on gagne du temps sur les chantiers. Ils deviennent propres du fait de l’épuration des déchets et surtout, ils ne causent pas de nuisance sonore pour le voisinage.

La construction bois est écologique dans toutes les phases de sa réalisation : d’amont en aval, elle s’attache à économiser l’énergie. Il s’agit maintenant de tout mettre en œuvre afin d’accompagner au mieux les besoins de la maîtrise d’ouvrage.

En effet, ce qui bloque, à l’heure, c’est un certain manque de confiance. Les bureaux d’études et de contrôle des constructions bois doivent pouvoir être en mesure de maîtriser ce type de projet, d’en connaître le plus possible. De la même manière, les assureurs doivent être tenus informés des évolutions techniques récentes de la construction bois. C’est en rassurant les divers intervenants que la filière bois va enfin libérer tout son potentiel !

 

Par | 2017-10-20T10:08:24+00:00 20 octobre 2017|Catégories : Découvrir le bois|

Laisser un commentaire