L’extension en bois et les règles d’urbanisme

Pourquoi déménager lorsque l’on peut profiter d’une extension en bois ? Nous vous en parlions justement sur le blog dans notre article « pourquoi opter pour une extension bois ? ». Aujourd’hui, nous nous concentrons sur la pratique administrative de l’extension bois. En effet, c’est un projet qui se prépare un amont afin d’éviter toute maison surprise à l’arrivée !

Les règles d’urbanisme qui encadrent l’extension bois

Avant d’agrandir votre lieu de vie, sachez que vous devez vous renseigner. Voici ce sur quoi vous devez porter votre attention.

1) Les règles d’urbanisme

Vous devez impérativement consulter le PLU (plan local d’urbanisme)avant toute décision. C’est lui qui va vous éclairer sur ce que vous avez le droit de faire en matière d’extension. Par exemple, il interdit parfois de construire un étage. Ce serait dommage d’inclure cela dans votre projet pour au final vous rendre compte que c’est impossible.

Sachez aussi que certaines mairies imposent des styles architecturaux bien définis. Les contraintes ainsi exprimées le sont non seulement pour votre bâti existant mais aussi pour l’extension que vous comptez réaliser. Il est donc impératif d’en tenir compte en amont.

Si vous comptez équiper votre extension en bois de baies coulissantes, par exemple, on peut vous imposer qu’elles soient invisibles depuis la rue…

D’une manière générale, les règles d’urbanisme varient d’une commune à l’autre. Aussi, mieux vaut aller vous renseigner dans la mairie de votre lieu de résidence le plus tôt possible.

Note : si votre terrain n’est pas constructible, vous ne pourrez pas monter une extension bois.

2) Déclaration de travaux ou permis de construire ?

Pour répondre à cette question, tout dépend de la superficie que vous comptez ajouter à votre bâti existant. Si l’extension bois augmente la surface de votre lieu de vie de 5 à 20 m² (pour un milieu rural) ou jusqu’à 40 m² (pour une zone urbaine), une simple déclaration préalable de travaux est suffisante. Cette formalité permettra de vérifier de votre extension respecte bien le PLU en vigueur dans votre ville de résidence.

Si vous comptez augmenter la surface de votre habitation de plus de 20 m² (pour une zone rurale) ou de plus de 40 m² (pour un milieu urbain), il faudra passer alors par la case « permis de construire ».

Attention : ce permis sera obligatoire dans le cas où la surface totale de votre habitation atteindrait 170 m² une fois l’extension posée.

Prenez bien en compte tous ces paramètres si vous envisagez de construire une extension en bois.

 

Par | 2018-04-06T11:23:36+00:00 6 avril 2018|Catégories : Trucs et astuces pour la maison bois|

Laisser un commentaire