Mieux comprendre les certifications des menuiseries avec petite maison bois

Si vous êtes sensible à l’habitat bois, c’est certainement parce que vous attachez de l’importance aux préoccupations énergétiques. Aussi, sachez que pour renforcer l’isolation de votre sutdio ou annexe de jardin, vous pouvez miser sur des menuiseries. Encore faut-il qu’elles soient performantes.
Afin de vous éclairer sur la question, voici un condensé de ce que vous devez savoir.

Les labels rattachés aux performances d’isolation

1) Le classement A.E.V.

A pour air, E pour eau et V pour vent ; comme ce sigle l’exprime, il garantit le niveau d’étanchéité à l’eau, à l’air ainsi que de la résistance au vent de la menuiserie.

Le classement AEV minimum en France est A2, E4, VA2.

La classe A2 certifie une résistance améliorée de la fenêtre ou de la baie vitrée pour des vents pouvant aller jusqu’à 80 km/h. La classe A3 est dite supérieure ; en effet, sa tolérance au vent grimpe jusqu’à 112 km/h. Enfin, une fenêtre de classe A4 est possède la capacité la plus poussée. Elle est dite renforcée.
Concernant l’étanchéité à l’eau : le classement le plus bas est E4 ; il monte jusqu’à E9a pour une résistance aux intempéries exceptionnelle.
La capacité de résistance au vent se classe de la valeur VA2 dite « normale (pour des vents allant jusqu’à 130 km / h) à la valeur VA5, tolérant de véritables tempêtes (210 km / h)

2) ACOTHERM

Ce label atteste des performances acoustiques mais aussi thermiques des menuiseries estampillées CSTB / NF.

3) CEKAL

Il concerne la qualité des doubles vitrages pour les menuiseries comme les baies coulissantes, les fenêtres ou portes-fenêtres. Il garantit également leurs performances acoustiques et thermiques.

Les certifications générales des menuiseries

1) La marque « norme française » (NF)

C’est un label qui est décerné par le CSTB (centre scientifique et technique du bâtiment). Plus pointilleux que le label CE, il est garant de la qualité globale d’une menuiserie. En effet, il certifie divers points :

– la conformité de conception du produit au regard des normes en vigueur en France ;
– la qualité de fabrication
– la résistance du produit dans son ensemble
– l’étanchéité de la menuiserie.

2) La règlementation thermique 2012 (RT 2012)

Elle s’inscrit dans une logique environnement et tend à réduire le bilan énergétique. Elle tolère que la consommation d’énergie primaire ne dépasse pas 50 kWhEP/(m²/an) pour tout bâtiment neuf. Pour parvenir à ce chiffre, elle prévoit notamment :

– un confort intérieur maintenu en été pour les bâtiments non climatisés et ce, sans passer par un système de refroidissement.

– que le bâti soit conçu en optimisant les ressources (au moyen d’énergies propres) et mette en place un niveau de qualité énergétique excellent ;

– que la construction fonctionne d’elle-même (autosuffisance) en s’appuyant sur des équipements performants. Elle doit pouvoir compter sur son propre système d’éclairage, de production d’eau chaude, de climatisation mais aussi de chauffage. Ainsi, elle ne puisera pas dans les ressources extérieures mais bien dans ce qu’elle sera capable de fournir d’elle-même.

Aussi, quand vous équiperez votre studio ou annexe de jardin en bois, veillez à continuer votre logique écologique et optez pour des menuiseries RT 2012 !

 

Par | 2017-09-28T11:12:51+00:00 28 septembre 2017|Catégories : Trucs et astuces pour la maison bois|

Laisser un commentaire