Les différentes possibilités de la tiny house

La tiny house (littéralement « maison minuscule en anglais) nous vient des États-Unis, où, face à la démesure certains Américains ont eu à cœur de revenir à un mode de vie plus intimiste. Il s’agit de placer l’habitat au centre de la problématique, en le réduisant à son strict nécessaire. Ce courant séduit et la tiny house a fait son arrivée en France…

L’atout charme de la tiny house

Si cette petite maison en bois a conquis les gens, c’est parce qu’elle possède divers atouts bien utiles comme :

– sa portée écologique

La tiny house est essentiellement faite de bois, matériau écologique par excellence et excellent isolant. Comme cette maison est toute petite, elle ne nécessite pas de dépenser des sommes astronomiques en chauffage. Les menuiseries dont elle dispose offre une bonne lumière naturelle pour un clair de jour efficace à l’intérieur.
Avec moins de chauffage et peu d’électricité à prévoir, les dépenses en énergie sont drastiquement réduites par rapport à un habitat traditionnel.

– sa facilité d’implantation

Sa taille favorise largement le fait qu’elle soit installable sur quasi n’importe quel terrain. Comme elle n’occupe que peu d’espace, la tiny house se pose là où bon vous semble. Tout comme un mobil home, la tiny house possède des roues et se déplace facilement d’un endroit à un autre. Elle permet de visiter la France, de découvrir le patrimoine national et même international. Pourquoi ne pas voyager hors du sol de l’Hexagone ?

– son prix

Par rapport à une maison classique, le coût n’est pas du tout le même ! Pourtant la tiny house dispose de commodités et du confort moderne sans pour autant revenir cher à l’achat. On peut trouver ce genre de petite maison en déboursant 10 000 à 60 000 €. Une fois achetée, vous n’aurez plus de loyer à supporter, qui plus est !

Les usages de la tiny house

Elle permet déjà de jouir de certains avantages sans avoir à subir de désagréments. Par exemple, elle réduit les charges habituelles, ne nécessite pas de payer une taxe foncière. Mais si elle peut être utilisée en résidence principale, elle peut aussi être utilisée dans d’autres circonstances…

1) La tiny house : studio d’adolescent

Au fond du jardin, pour offrir une certaine autonomie à un adolescent tout en restant à côté au cas où, la tiny house peut être une bonne alternative.

2) version maison de vacances

En fonction de vos envies : installée en bord de mer pour profiter du soleil et de remous de l’océan ; nichée sur une montagne pour vous qui pratiquez la randonnée ou aimez les sports d’hiver ou encore posée dans un endroit champêtre si vous êtes plutôt chasseur /pêcheur.

3) En mode famille

Pour profiter du noyau familial étendu : petite parenthèse sympa pour accueillir les grands-parents et profiter de leur présence pendant quelques jours ou semaines, eux qui habitent si loin…

4) Ajouter une chambre d’ami

Si votre résidence principale manque de chambre d’ami, la tiny house fera parfaitement l’affaire. Elle permettra d’accueillir facilement un couple d’amis qui bénéficieront d’un excellent confort.

5) Dans votre camping / gîte / chambre d’hôtes

Si vous possédez une résidence étendue avec des chambres en location, la tiny house constitue un hébergement insolite qui peut attirer une nouvelle sorte de clientèle chez vous. C’est une vraie valeur ajoutée pour votre business !

La tiny house vaut la peine qu’on s’arrête dessus et que l’on réfléchisse aux opportunités qu’elle propose. À découvrir sur petitemaisonbois.com !

Par | 2017-08-16T10:42:36+00:00 17 mai 2017|Catégories : La tiny house|

Laisser un commentaire