4 solutions pour économiser l’énergie

D’ici 2050, la France s’est engagée à diviser par 4 ses émissions de gaz à effet de serre afin d’économiser l’énergie. Le principal problème identifié : le chauffage des infrastructures industrielles et des bâtiments qui présente un bilan énergétique désastreux.

Aujourd’hui, l’heure est à l’économie : il faut rendre une maison la plus passive possible. Pour y parvenir, voici 4 points sur lesquels se pencher…

Économiser l’énergie avec 4 piliers fondamentaux

L’isolation

On peut s’attaquer à deux types de renforcement concernant l’isolation : par l’extérieur ou par l’intérieur.

Isolation par l’extérieur

Elle est de plus en plus mise en place dans les foyers français qui ont compris la nécessité de s’y attaquer. Renforcer l’isolation extérieure, c’est comme protéger son lieu de vie d’un grand manteau épais. Vous pourrez la réaliser à la fois sur une construction neuve et sur un bâti ancien.

C’est une technique intéressante car elle préserve la surface habitable de votre lieu de vie tout en limitant drastiquement les fuites calorifiques.

On parle de deux types de techniques : l’isolation sous bardage ventilé ou l’isolation sous couche d’enduit. Dans le premier cas, c’est un système qui séduit pas mal car ce mode d’isolation propose divers choix de finition de mur : ardoise, terre cuite, plaques végétalisées…
En contrepartie, cette technique s’avère inefficace sur des façades présentant un trop grand nombre d’ouvertures ou des reliefs.

Isolation par l’intérieur

C’est le complément de l’isolation par l’intérieur. Elle constitue un pilier dans la chasse aux déperditions d’énergie ; en la réalisant correctement, vous serez en mesure d’économiser sur le pôle « chauffage ».
Pour la mettre en place, vous aurez besoin de panneaux de type polystyrène expansé ou polyuréthane. Ils peuvent être fixés contre les murs existants ou vissés sur des tasseaux. Cette option permet de créer une lame d’air entre la paroi et le panneau, ce qui constitue déjà un excellent départ pour l’isolation, l’air jouant ce rôle à la perfection.
Très utilisée ces dernières années, la laine de roche s’avère une excellente alliée pour l’isolation par l’intérieur. Attention toutefois à la poser sans erreur afin de profiter de ses performances au maximum. On en parle sur le blog dans un précédent article.

Les panneaux solaires

Voilà bien longtemps que l’on en parle de l’énergie solaire…Si chez nos amis allemands elle est une réalité bien tangible depuis un moment, nous sommes bel et bien en retard sur le sujet malgré un intérêt certain pour la chose.
Les panneaux solaires se retrouvent sous deux formes d’installation : les panneaux photovoltaïques et le solaire thermique.

Concernant la première installation, il s’agit de convertir la lumière solaire en électricité, au moyen de panneaux placés en général sur le toit des maisons. C’est une alternative qui apporte beaucoup sur le long terme et permet de réaliser un excellent bilan énergétique. Mais attention : l’investissement initial est conséquent.

Le solaire thermique, quant à lui, est une solution économique et écologique qui vise à transformer l’apport solaire en eau chaude.

L’énergie solaire est naturelle et surtout inépuisable. Avec un équipement bien installé, comptez au moins 25 ans de vie pour vos panneaux solaires. Voilà un excellent moyen pour économiser l’énergie !

Pensez à vous renseigner sur les crédits d’impôts disponibles pour ce type d’infrastructures.

Le puits canadien

Il consiste en un conduit de 20 à 25 mètres que l’on place sous terre, à 2 mètres de profondeur. Ce long tuyau débouche d’un côté sur une entrée d’air à l’extérieur du lieu de vie et de l’autre sur un système de ventilation à l’intérieur de la maison.

Cet équipement est plutôt dédié aux constructions neuves jouissant d’une VMC.

Grâce à cette technique, de l’air « neuf » est prélevé à l’extérieur. Il circule ensuite dans le conduit et va rafraîchir la maison en été ou au contraire la réchauffer lors des périodes hivernales. Ceci s’explique par la constance de la température du sol à deux mètres de profondeur.

La seule chose à prévoir, ce sont des travaux d’enfouissement.

A vous de voir quelle solution s’avère la plus simple à mettre en place chez vous pour économiser l’énergie !

Par | 2017-09-25T13:00:54+00:00 19 juillet 2017|Catégories : Non classé|

Laisser un commentaire