Une cuisine Feng Shui dans une maison en bois

Le terme « Feng Shui » doit certainement vous parler. Cet art millénaire chinois prône la régulation des flux d’énergie circulant à l’intérieur des lieux de vie. Souvent, ce courant énergétique est déséquilibré. Pourtant, il suffit de quelques ajustements pour rétablir l’harmonie. Petite Maison Bois vous donne quelques astuces pour obtenir une cuisine Feng Shui !

Conseils pour obtenir une cuisine zen

1. L’importance de l’ordre

La règle d’or en Feng Shui demeure la même pour toutes les pièces : l’ordre est à privilégier. En effet, afin que le ch’i (l’énergie vitale) circule comme il faut, chaque zone de votre chez vous doit être rangée. L’encombrement nuit à la circulation des énergies. C’est pourquoi l’empilement de meubles est à proscrire.

Il convient d’offrir une pièce dégagée où chaque chose est à sa pace. La cuisine n’échappe pas à la règle : les jouets du petit dernier n’y ont pas leur place, de même que vos sacs et chaussures n’ont pas à s’y trouver.
La centralisation des affaires en toute cohérence est la meilleure attitude à adopter : vêtements, chaussures et accessoires de mode trouveront leur place dans un dressing ; les jeux des enfants repartent dans leurs chambres…

En réalité, le superflu est à bannir. L’essentiel reste dans votre cuisine afin de ne pas créer d’encombrement dans cette pièce, bien souvent de taille modeste.

2. Les couteaux

En Feng Shui, ils représentent l’agressivité. Associés aux disputes, il est préférable qu’on ne les voit pas. Evitez par conséquent de les accrocher au mur.

3. Attention aux couleurs pour votre cuisine Feng Shui

L’orange et le rouge ne sont pas des choix judicieux comme coloris pour votre cuisine. Trop agressifs, ils ne font que renforcer l’élément « Feu » déjà existant dans votre cuisine avec la gazinière et le four. Le brun foncé ou le jaune seront plus adaptés pour cette pièce. Pensez-y au moment de la décorer pour la première fois ou quand vous la rénovez.

4. Parvenez à faire cohabiter les contraires…

Tout l’enjeu est là : la cuisine est par essence équipée de deux classes d’éléments contraires : d’un côté, on retrouve le feu représenté par le four et la gazinière ; de l’autre, il y a l’eau qui s’écoule de l’évier et présente dans le réfrigérateur. Le problème, c’est que ces différents objets sont incompatibles entre eux.

De ce fait, ils ne doivent pas être collés ensemble. Mais dans un espace aussi restreint que la cuisine, difficile de faire autrement.

Aussi, vous devez faire au mieux pour qu’un triangle invisible se dresse entre votre four à micro-ondes et votre réfrigérateur, par exemple. Évitez à tout prix qu’ils soient l’un sur l’autre comme c’est bien souvent le cas…

Dans le cas où votre évier et votre gazinière se trouvent côte-à-côte, misez sur l’élément « Terre » pour séparer les deux symboliquement et physiquement. Une plante peut être mise entre les deux éléments de classe opposés pour constituer un « rempart » et créer une passerelle plus favorable.

5. La vaisselle

Une cuisine Feng Shui est harmonieuse. Elle mise sur la cohérence à tous les niveaux. C’est pourquoi la vaisselle dépareillée est à proscrire. Une assiette à motifs n’est pas à mélanger avec une autre unie : gardez des assiettes de la même veine. Posez-les dans un égouttoir pour respecter au mieux l’harmonie.

6. La luminosité

Après l’ordre, elle constitue la seconde règle d’or en Feng Shui : la lumière naturelle est importante. Elle doit pouvoir baigner votre cuisine de son flot pur. Misez sur une fenêtre aluminium pour amener cette touche de luminosité car avec son profilé plus fin, elle augmente le clair de jour.

 

Par | 2018-02-13T10:10:58+00:00 13 février 2018|Catégories : Une maison Feng Shui|

Laisser un commentaire