Les différentes classes du bois

Quand vous choisissez un bois, il est crucial de connaître sa classe car c’est elle qui indique pour quel usage il va pouvoir servir. Chaque classe est différente. Il est donc important de prévoir dès le départ la bonne essence pour le bon usage. Voici un récapitulatif des diverses classes du bois qui tient compte du niveau d’humidité.

 La classe 1 du bois

Elle concerne les essences destinées à l’intérieur. Elles seront protégées des intempéries et préservées de l’humidité qu’elles tolèrent mal.

On retrouvera ces essences dans la fabrication de parquet ou de portes d’intérieur, par exemple.

Les bois de classe 2

Ils correspondent à des bois majoritairement d’intérieur, là encore ; ils doivent être protégés des intempéries (surtout d’une pluie diluvienne) ; occasionnellement, ils peuvent tolérer l’humidité mais cela doit rester rare.

Ce type de bois correspondent à ceux que l’on a dans le bardage, les ossatures ou encore les charpentes des maisons.

La classe 3.1 (aussi appelée 3a)

Les essences de cette classe se retrouvent au-dessus du sol et peuvent être soumises aux intempéries ; toutefois, l’humidité doit se résorber en quelques jours. En effet, les bois de cette classe ne tolèrent pas que l’eau s’accumule et l’humidité demeure trop longtemps.

Les bois de classe 3.2 (ou 3b)

Les bois de cette classe sont généralement installés au-dessus du sol. Ils peuvent être exposés aux intempéries. Ils tolèrent l’humidité pendant quelques semaines, soit beaucoup plus que ceux de la classe 3.1. L’eau peut s’accumuler de manière très ponctuelle mais en aucun cas sur une longue durée.

La classe 4

Elle concerne les poteaux ou piquets plantés dans la terre ou encore les revêtements de berge. Les bois de classe 4 se retrouvent en contact direct avec l’eau douce et / ou la terre elle-même. En revanche, ils n’ont pas de contact permanent avec l’eau.

Les bois de la classe 5

Il s’agit de bois confrontés à l’eau salée de manière récurrente ou plus ponctuelle. Les essences sont complètement ou partiellement immergées dans l’eau salée.

Sont concernés les poteaux de passerelles, par exemple.

Afin de déterminer au mieux le type de bois qu’il faut, il conviendra par exemple d’examiner les paramètres en rapport avec le climat (a-t-on affaire à un temps humide ? Sec ?)

Dans tous les cas, la classe du bois est très importante et doit être prise en compte au moment de l’élaboration de tout équipement bois.

 

Par | 2018-07-10T14:33:26+00:00 10 juillet 2018|Catégories : Découvrir le bois|

Laisser un commentaire