Le point sur les différentes essences de bois

On retrouve le bois dans différents usages : aménagement intérieur, décoration, structure de constructions…Il constitue un matériau noble et esthétique. Son excellente capacité d’isolation est intéressante à exploiter car elle permet de maintenir l’intérieur à une température confortable.

On retrouve 3 grandes catégories d’essences : les bois exotiques, les résineux et les feuillus. Petite Maison Bois fait le point sur le sujet.

1) Les bois exotiques

Il s’agit de bois importés d’Asie, d’Afrique ou d’Amérique du Sud. Leur provenance lointaine rend leur prix plutôt élevé. Ce qui est intéressant à exploitant, c’est la richesse de leurs coloris : la palette de couleur que proposent ces essences est vaste : du rosé jusqu’au noir, du plus clair au plus foncé, esthétiquement, cela rend bien. Aussi, les bois exotiques se retrouvent fréquemment dans les menuiseries du fait des jolies nuances apparentes.

Le teck, l’acajou, l’ébène, l’iroko ou encore le palissandre appartiennent à la catégorie des bois exotiques.

Bon à savoir : certains bois exotiques possèdent des densités de plus de 1. Autrement dit, ils s’avèrent difficiles à travailler : mieux vaut vous équiper d’un outillage adéquat sous peine de ne rien obtenir de probant. Certaines essences peuvent aussi se révéler toxiques comme l’iroko. En effet, ce bois présente le défaut de dégager une poussière toxique quand on le ponce. Il peut ainsi contenir de 1 à 6 % de chlorophorine, un phénol source d’allergies cutanées.

2) Les résineux

On les retrouve un peu partout : en mode bardage, dans l’élaboration de menuiseries ou en aménagement. Cette famille présente des essences connues comme le sapin, le pin, le Douglas ou encore le mélèze. Concernant nos chalets et studios de bois, nous avons privilégié le mélèze, le Douglas et le pin. En effet, ces bois poussent en zone tempérée et sont donc facilement trouvables en France. Pour Petite Maison Bois, il est important de favoriser l’économie locale, c’est pourquoi nous misons sur ces essences de résineux dans l’élaboration de nos équipements d’extérieur.

Bois certifié, la qualité des résineux français ne fait aucun doute.

3) Les feuillus

Dernière grande famille d’essences : les feuillus. Parmi eux, on retrouve le hêtre, le chêne, le châtaignier, le mûrier ou encore le peuplier. Leur usage est plutôt étendu et va de l’ossature bois pour la construction jusqu’au placage pour les ébénistes. Par rapport aux résineux, le prix de l’essence de feuillus est plus élevé ce qui explique pourquoi ces arbres sont plus boudés pour le gros œuvre. Mais attention : ils présentent un avantage considérable : les feuillus ont une longévité exceptionnelle : un parquet en chêne, par exemple, dépasse largement la vie de centenaire !

 

Par | 2018-06-07T15:53:30+00:00 7 juin 2018|Catégories : Découvrir le bois|

Laisser un commentaire